Produit CORSU E RIBELLU

X

« Je ne suis plus à l’UMP et pas prêt, vraiment pas prêt d’y revenir. La mémoire étant courte et le ridicule ne tuant plus depuis belle lurette, le triste spectacle de deux candidats qui se sont déchirés pendant 24 heures ne pourrait finalement s’apparenter qu’à une joyeuseté de mauvais aloi dans la vie tourmentée d’un grand parti.

une nouvelle corse mondoloni jean martinEn réalité, le mal est plus profond et bien au-delà d’un combat de chefs, cette séquence a révélé une césure structurelle et donc durable à mon sens. C’est l’histoire de deux camps inconciliables : celui d’une droite humaniste, sociale, rassembleuse et celui d’une droite clivante, « décomplexée » et en réalité complexée par le front national.

Un seul capitaine pouvait tenir la proue d’un navire désormais rompu en deux : chef légitime et incontesté, Nicolas Sarkozy s’autorisait la pratique d’injonctions contradictoires : s’ouvrir à la dépénalisation du cannabis en 2007 et s’évertuer à en promouvoir les dangers en 2012, s’intéresser au vote des étrangers en 2007 et se radicaliser sur le sujet en 2012, écrire son intention d’offrir un cadre juridique aux langues régionales en 2007 et dénoncer les dérives communautaires liées à la ratification des chartes minoritaires en 2012, etc… Derrière la propension d’un chef à dire tout et son contraire se masquait en réalité un parti coupé en deux, dont personne n’avait eu le courage de faire l’inventaire.

Ce qui est en donc en jeu c’est le principe du moule unique et cette stratégie intenable qui, au motif de ratisser large, vise à faire rentrer tout le monde dans la même auberge. Je réaffirme que cette stratégie ne fonctionne pas et particulièrement en Corse où il faudra bien assumer une diversité manifeste entre les Républicains conservateurs, partisans du statu quo et les tenants d’une autonomie raisonnée .Entre une droite légitimiste, parisienne et une droite autonome, résolument corsiste. « 

Blog Jean-Martin Mondoloni

Corsica Infurmazione, L’information Corse

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :