Produit CORSU E RIBELLU

X

« L’assassinat de Jacques Nacer, quelques semaines après celui d’Antoine Sollacaro, provoque une nouvelle onde de choc, en Corse et hors de Corse. Le Président de la Chambre de Commerce, comme l’ancien bâtonnier de l’Ordre des Avocats, sont morts sans jamais présumer que des tueurs voulaient attenter à leur vie.

Ils ont été surpris dans leurs habitudes les plus quotidiennes, et ils sont morts comme meurent des innocents. Ce simple constat des faits disqualifie les romans policiers des journalistes, des enquêteurs ou des ministres, sur on ne sait quelle «mafia» agissant sous couvert «d’omertà» généralisée. Les drames que la Corse traverse appellent à davantage de responsabilité si l’on veut enrayer cette folie meurtrière qui déstabilise toute une société. Je m’incline devant la mémoire de Jacques Nacer. Sa vie au service de sa ville et de son pays laissera le souvenir d’un homme de bien.»

François Alfonsi, Député européen.
Corsica Infurmazione, 
L’information Corse

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :