Produit CORSU E RIBELLU

X

Un mois après Antoine Sollacaro, Jacques Nacer a succombé aux balles d’un tueur. Comme le bâtonnier de l’Ordre des Avocats, le Président de la Chambre de Commerce a été abattu dans ses habitudes quotidiennes. Ce meurtre a une logique terroriste, au sens premier : il est commis pour semer la terreur. Car rien ne prédestinait Jacques Nacer à une fin aussi tragique ; ni son passé, ni ses affaires, ni sa vie publique, et pas même son caractère, réputé tranquille et amical.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU