Produit CORSU E RIBELLU

X

 (Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – L’État a fait démolir hier après-midi (mardi) un restaurant de plage implanté sur le domaine public maritime de la plage de Porticcio. Les Tamaris, c’est son nom, avait été condamné dès 2005 par la cour d’appel de Marseille à la démolition et à la remise en état de la plage.

L’action en justice, qui avait débuté en 2002, a donc mis une bonne décennie avant de voir arriver sur place les engins de démolition. Ce chantier, il faut le préciser, devant la carence des anciens propriétaires, sera entièrement à la charge de l’Etat et il en coûtera tout de même près de 70 000 euros. Selon la préfecture de Corse-du-Sud reste à démolir sur le département 5 établissements sur les plages de Cala d’Orzu, celles de Verghja et de Mare e Sole; il s’agit là aussi de restaurants de plage très connus. Actuellement en Corse-du-Sud, il reste 14 lieux d’infractions, appontements, quais privatifs, mises à l’eau, qui n’ont pas encore fait l’objet d’une remise en état.

Écoutez Patrick Strzoda, préfet de Corse.

Corsica Infurmazione, L’information Corse sur Alta Frequenza

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :