Produit CORSU E RIBELLU

X

Même si la proportion reste inférieure à la moyenne nationale, ils sont environ 600, âgés de 18 à 60 ans, à entreprendre, reprendre ou poursuivre des études en ayant un emploi supérieur au mi-temps.

Ils sont quand même près de 600 à entamer, poursuivre, voire reprendre des études à l’université de Corse, tout en travaillant en parallèle. Leur statut ? Étudiants salariés. Leur âge ? De 19 à plus de 50 ans, même si le gros de la troupe se situe chez les moins de 30 ans. Si leur proportion par rapport à l’effectif global – un peu plus de 13 % des 4 300 inscrits – reste inférieure à la moyenne nationale – l’Insee donne 19 % d’étudiants salariés sur l’ensemble de la France -, ils sont de plus en plus nombreux à faire ce choix.

Pour des raisons diverses. Il y a d’abord, en taux relativement faible, ceux qui, après de longues années de vie professionnelle, franchissent le pas. Pour se réorienter, donner un nouveau souffle à leur carrière ou pour le seul plaisir de se remettre aux études. Dans cette catégorie-là, composée majoritairement de quadras et quinquagénaires, on compte même de jeunes… « presque retraités ».

Les plus vieux ? De 53 à 62 ans

Les plus vieux étudiants salariés de la fac, nés entre 1950 et 1959, sont au nombre de 16.

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione, L’information Corse

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :