Produit CORSU E RIBELLU

X

Si les pistes sont nombreuses en ce qui concerne les motifs des auteurs de l’assassinat du bâtonnier ajaccien, beaucoup évoquent un conflit exacerbé par l’affaire de la SMS. Lorsqu’on l’interrogeait sur la manière dont il avait violemment ciblé Yves Manunta, qu’il avait présenté comme une « balance » doublée d’un « assassin », lors de sa plaidoirie à la fin du procès de la société de sécurité SMS à Marseille, Antoine Sollacaro, honnête, reconnaissait, en privé, qu’il avait eu tort.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU