Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – 22 voix! C’est donc avec cette courte majorité que l’Assemblée de Corse a approuvé le rapport relatif aux Obligations de Service Public maritime. Rappelons que les OSP permettent à des compagnies maritimes, par convention avec l’office des transports, d’ouvrir des lignes maritimes sur la Corse, et ce sans compensation financière alors que la délégation de service public désigne, en le payant, un opérateur pour effectuer le dit service public.

Comme on peut le deviner, il s’agit de concepts totalement différents, voire opposés en matière de transports maritimes. En effet, d’un coté on paie des compagnies pour effectuer un service public en écartant toutes contraintes de rentabilité, et de l’autre on conventionne d’autres compagnies sur le marché libre, mais sans avoir recours à l’argent public. Deux manières de voir les choses donc qui ne peuvent que se télescoper dès lors que l’on entre dans la sphère politique, ce qui a été le cas à l’Assemblée de Corse. Choisir la moins mauvaise solution, c’était le dilemme à résoudre pour une assemblée très divisée sur la question. L’ancien président de l’office des transports n’a pu entraîner que huit conseillers sur les douze que compte son groupe pour un vote positif.

Écoutez Antoine Sindali.

Corsica Infurmazione, L’information Corse

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :