Produit CORSU E RIBELLU

X

Le procès en appel de deux anciens dirigeants de l’ETA, « Antza » et « Anboto », a débuté lundi 12 novembre devant la cour d’assises de Paris où devrait résonner la question du sort des prisonniers basques qui divise Madrid et le groupe séparatiste armé. « Vive ETA », ont lancé en basque l’ancien n°1 de l’appareil politique de l’organisation, Mikel Albisu Iriarte, alias « Antza », et sa compagne Soledad Iparraguirre Guenechea, alias « Anboto », une autre dirigeante historique, en entrant dans le box.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU