Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – L’Assemblée de Corse a donc approuvé vendredi soir le rapport fixant les Obligations de Service Public pour les transports maritime de la Corse. Une majorité toute relative car seulement 14 voix de la majorité régionale et 8 voix du groupe Rassembler pour la Corse se sont portées sur un texte qui va régir les transports maritimes pour les 10 ans qui viennent, hors délégation de services publics.

Le groupe communiste et ses six voix se sont carrément opposés au projet, car comme il l’avait fait lors du débat sur les obligations de service public, Michel Stefani a mené une véritable guerre de tranchées afin de peser le plus possible sur le document.

Si plusieurs amendements dits secondaires ont été votés par l’Assemblée, ceux qui étaient incontournables pour le groupe communiste ont été rejetés, ce qui a amené un vote négatif et une réaction très pessimiste de la CGT de la SNCM. Frédéric Alpozzo avait fait le voyage depuis Marseille et il s’est retiré très déçu à l’issue du débat.

Écoutez le secrétaire général de la CGT des marins.

Corsica Infurmazione, L’information Corse

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :