Produit CORSU E RIBELLU

X

Le procès d’Andy devant la cour d’assises des mineurs de Corse du Sud. On débute donc avec la justice. Et cette affaire, rare, que va juger à partir d’aujourd’hui, la cour d’assises des mineurs d’Ajaccio. Dans le box des accusés, Andy, 19 ans. Dans la nuit du 11 au 12 août 2009, ce jeune homme, alors âgé de 16 ans, avait tué toute sa famille avec un fusil de chasse : son père, sa mère et ses petits frères, jumeaux, âgés de 10 ans.

RCFM corse radioLe jeune homme avait été mis en examen pour assassinats mais comparaîtra pour meurtres car la préméditation n’a pas été retenue. L’adolescent, qui a toujours relaté précisément les faits, aux gendarmes et aux magistrats instructeurs, mais n’a jamais expliqué son geste… Trois collèges d’experts psychiatriques qui ont examiné Andy pour déterminer s’il pouvait être considéré pénalement responsable de ses actes ont tous donné des avis contradictoires. Certains concluant à l’abolition totale du discernement au moment des actes. D’autres insistant sur l’absence de troubles psychiques lors des faits.

Des conclusions qui se sont notamment appuyés sur certains faits lors de cette terrible nuit du 11 au 12 août 2009. Tels que le port de gant de latex avant d’utiliser le fusil de chasse, le vol de bijoux et d’un coffre-fort à la suite du quadruple homicide ou encore l’appel aux services de secours passé par Andy pour expliquer que des personnes s’étaient introduites chez lui et qu’il avait entendu des coups de feu. L’Etat mental du jeune garçon sera donc au centre des débats pour essayer de comprendre les raisons d’un tel geste. Un geste qu’Andy n’a toujours pas expliqué se résignant à parler d’irrépressible pulsion le soir où il a exécuté sa famille. Une affaire dramatique et rarissime en France puisque lors des 20 dernières années, seulement 4 autres parricide doublé d’un fratricide ont eu lieu sur le territoire…

Le jeune garçon était présenté comme un adolescent sans problème, gentil et plutôt bon élève. Les voisins parlait même d’une famille discrète et harmonieuse. Il faut dire que ce couple âgé de 47 ans pour le père et 45 ans pour la mère avait essayé pendant neuf ans d’avoir un enfant. A son arrivée Andy a d’ailleurs été élevé comme un enfant miraculé et l’arrivée cinq plus tard de ses petits frères, des jumeaux, n’a semble-t-il rien changé à l’amour que ses parents lui portait. Alors pourquoi cet enfant tant désiré a-t-il basculé dans l’horreur ? Lors d’une de ses différentes expertises psychiatriques, Andy a parler justement d’une pression insupportable du à cet amour parental.

Visiblement l’adolescent avait du mal à gérer ses sentiments à cette époque. Une double rupture amoureuse, la perte d’un ami proche l’avait d’ailleurs poussé a confié sur le net et à ses amis des pensées et des envies très morbides. C’est justement cette attitude et ce silence dans lequel Andy s’est prostré depuis son geste qui pousse sa défense et Maître Romina-Cresci a demandé des soins pour son client et non une incarcération…

 Corsica Infurmazione, L’information Corse sur RFCM

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :