Produit CORSU E RIBELLU

X

L’ancien pensionnaire de Matignon n’a pas regardé la montre dimanche en Castagniccia. Cérémonie de l’Armistice de 1918, réunion avec les militants et déjeuner sur le pouce, en plein air.

Ciel gris, mais Castagniccia parée de ses plus belles couleurs, pour accueillir hier François Fillon, l’ancien Premier ministre venu à La Porta à l’occasion des cérémonies du 11 Novembre, mais aussi dans le cadre de la campagne pour la tête de l’UMP, élection qui se déroule dimanche prochain.

Très vite, l’ex-plus jeune député de France est questionné sur les déclarations de son adversaire dans le Journal du dimanche, à propos des irrégularités redoutées lors de ce scrutin interne. « Je n’ai pas lu leJDD, assure François Fillon, mais si Jean-François Copé souhaite le contrôle, moi aussi. Je voudrais même qu’il soit très strict. Tant j’ai eu une grande difficulté à mener cette campagne face à l’appareil. » Veut-il parler encore une fois de l’argent de l’UMP dépensé pour les réunions publiques du député-maire de Meaux ? « Vous avez très bien compris ce que je voulais dire…»

« Hollande a trompé les Français »

Stéphanie Grimaldi prend alors François Fillon par le bras. C’est l’heure de la cérémonie. Marquée par les cloches intempestives du campanile de 1720 mais surtout par une Marseillaise a cappella, lancée par Charles Grimaldi, 94 ans, ancien combattant, Croix de guerre. « Vous avez une belle voix» lui glissera gentiment l’ancien pensionnaire de Matignon.

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione, L’information Corse sur Corse Matin

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :