Produit CORSU E RIBELLU

X

« Heureux comme un gendarme en Pays Basque »

Il n’y a pas qu’en Corse que les gendarmes ont la belle vie. Figurez-vous que même du côté de Biarritz, il leur arrive de tomber sur une délinquante, ivre, dépourvue de permis de conduire, en excès de vitesse et en plus, française !

Les gendarmes se sont fortuitement aperçu qu’Aurore Martin était sous le coup d’un « mandat d’arrêt européen », que n’étant pas immigré clandestine, elle ne passerait pas par la case « centre de rétention » et que de ce fait on pouvait la remettre aux autorités néo-franquistes. Le proc en charge de la basse besogne n’a pas daigné prendre contact avec le ministre qui le gouverne, ce qui est une première en France. C’est donc tout à fait fortuitement que le gouvernement français a aidé une de ses justiciables à s’évader en Espagne où sa détention gagnera en qualité comme en quantité, pour un fait non délictueux en France ; Elle échappera au régime de la « torture blanche »pour connaître celui de la torture tout court ! Pascal avait raison : « vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà ».

Moralité : être gendarme en 2012 en France, c’est aussi bien qu’en 1942 ! Il suffit de mettre des gens dans un wagon !

« La Corse tranquille »

Heureuse Corse qui ne connaîtra sans doute pas les tracasseries judiciaires réservées aux Basques : quand la police arrête un Corse il n’est jamais extradé : on le conduit de façon civilisée à la SDAT, puis à une cour d’Assises qui entérine le verdict du juge d’instruction ; tout se passe dans les règles, la Chancellerie n’intervient jamais, d’ailleurs le Parquet est indépendant et continuera à l’être quels que soient les gouvernements ! Heureuse Corse qui va accueillir dès novembre le tour de valse de ministres désireux d’arriver pour l’abattage des cochons. Les premiers figatelli seront pour eux ; ça les consolera de n’avoir pas de carotte à donner à la Corse et ça adoucira le bâton qu’ils donneront aux Corses pour faire respecter la démocratie…

 « Popaul et les travaux d’Hercule »

 

Notre cher président de l’Exécutif régional a décidé d’éclairer Barak Obama de ses conseils éclairés afin de nettoyer les écuries d’Augias étatsuniennes. Déficit budgétaire colossal et melting-pot apparemment ingérable devraient contraindre ce pauvre no 1 mondial à prendre les avis de son égal vénacais. Celui-ci pourrait en effet lui en remontrer en matière de gestion des ressources, des hommes et des urnes ;c’est une méthode que les Yankees connaissent assez bien et qui est une sorte de jeu , compromis parfait entre le bouskachi afghan et le spoil system US modifié à la corse ! Ce n’est pas lui qui l’a inventé, c’est une tradition familiale des hommes politiques corses, ça remonte à plusieurs générations…Il y a entre eux une sacrée différence : en aucun cas Obama ne pourra dire à Giacobbi : « si vous dansez ce soir, il vous faudra payer l’ardoise demain », car cela n’est pas possible pour un élu corse. Mais les Etats-Unis, ce n’est après tout que mille fois la Corse ! Et si étions aux States nous en aurions fait de grandes choses ! Mais malheureusement, en Corse on ne peut rien faire …

Ghjacumu Petru

L’information Corse, Corsica Infurmazione

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :