Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Un tarif plancher qui ne fait pas sauter au plafond! C’est ainsi que l’on pourrait résumer le débat à l’assemblée de Corse, qui une nouvelle fois planche sur la desserte maritime de la Corse (vendredi). 

Après un débat difficile le mois dernier, sur la Délégation de Service Public, celui ayant trait, cette fois-ci aux Obligations de Service Public a pris le même chemin. Parti sur un très bon pied ce matin, ce débat s’est finalement enlisé, car l’Assemblée a replongé dans ses travers préférés, à savoir la contradiction et la confrontation, dès lors que l’on aborde la question des transports maritimes.

A tel point que l’assemblée a repris l’ordre du jour « normal » de la réunion, et a renvoyé la commission du développement économique, tenter de trouver un hypothétique accord sur un nombre impressionnant d’amendements. Point de désaccord parmi les points de désaccord, les fameux tarifs plancher que l’office des transports voudraient imposer à toutes compagnies conventionnées.

De quoi s’agit-il?

Écoutons les explications de Paul Félix Benedetti.

L’information Corse, Corsica Infurmazione

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :