Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – La problématique du matériel roulant ferroviaire a de nouveau été abordée hier (jeudi) à l’Assemblée de Corse. Antoine Orsini, au nom du groupe Corse Social-Démocrate a en effet interrogé le président de l’Office des Transports sur la disponibilité des fameux AMG 800, face aux difficultés diverses rencontrées.

Sur les 11 autorails livrés, 10 sont officiellement en service commercial, mais en réalité, seule la moitié serait exploitée, les autres machines servant à fournir des pièces détachées ou étant à l’arrêt pour cause pannes techniques multiples. Une disponibilité réduite qui, selon Antoine Orsini, réduit la capacité d’accueil des passagers, avec suppressions de trains et substitution par des autorails Soule.

Une situation imputable au constructeur qui pénalise l’activité des CFC, dans l’incapacité d’assurer de manière pleine et entière ses obligations de service public, et qui s’avère être préjudiciable à la CTC. Antoine Orsini a donc demandé à Paul-Marie Bartoli un état précis du matériel roulant et de l’avancement des démarches techniques et juridiques sur ce dossier. Une question à laquelle le président de l’OTC a répondu sans détour, assurant que le nécessaire serait fait dans les délais.

Écoutez Paul-Marie Bartoli.

L’information Corse, Corsica Infurmazione