Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – La commission de contrôle et d’évaluation de l’Assemblée de Corse a présenté hier (jeudi) un rapport relatif au fonctionnement des Agences et Offices de la CTC. Un rapport présenté par la présidente de cette commission, Marie-Antoinette Santoni-Brunelli, qui révèle plusieurs anomalies.

En effet, dans ces différents Agences et Offices, 69 nouveaux postes ont été créés entre 2008 et 2011, sur les 18 autorisés, selon le rapport. Ces derniers qui n’ont pas été validés préalablement par la CTC sont illégaux de fait. De plus, les responsables des Établissements Publics semblent méconnaître, en majorité, les procédures de recrutement auxquelles ils sont assujettis, ou encore des problèmes de fonctionnement et de communication.

Toujours selon le rapport, d’autres problèmes comme celui des délais de transmission des actes au contrôle de légalité ont été constatés. Il serait donc préférable, selon Marie-Antoinette Santoni-Brunelli, que la tutelle de la CTC soit renforcée en la matière, pour un meilleur contrôle du fonctionnement des Agences et Offices.

Écoutez la présidente de la commission de contrôle et d’évaluation de l’Assemblée de Corse.

Alta Frequenza

L’information Corse, Corsica Infurmazione