Produit CORSU E RIBELLU

X

Dans une lettre ouverte aux élus corses, les syndicats CGT des deux compagnies SNCM et CMN font des propositions précises sur les prochaines conventions et obligations de service public en débat ce jour.

« Le service complémentaire à la délégation de service public devra être assuré depuis les ports continentaux de Marseille, Toulon et Nice vers les deux groupes de ports de Haute-Corse et de Corse-du-Sud suivant une définition et une répartition des services qui permettent de desservir depuis Marseille, Toulon et Nice, l’ensemble des ports corses (principaux comme départementaux) tout au long de l’année, dans une logique de développement durable et de service public.

Éviter « l’écrémage »

« Les besoins réels en volume de passagers et de marchandises ainsi définis par une analyse des trafics depuis les trois ports continentaux sur les dernières années, en tenant compte de leurs évolutions et en équilibre pour la Haute-Corse et la Corse-du-Sud, permettront d’éliminer les surcapacités observées uniquement sur les meilleurs trafics et les meilleures périodes avec de lourdes conséquences sur l’équilibre économique et social des compagnies délégataires de la DSP et en matières d’environnement et de sécurité. Tout opérateur non titulaire d’une convention établie par l’OTC sous le contrôle de la CTC, ne pourra pas effectuer de liaisons maritimes entre le Continent et la Corse.

Suite et source de l’article

L’information Corse, Corsica Infurmazione