Produit CORSU E RIBELLU

X

C’est dans un contexte particulièrement défavorable aux rapprochement des prisonniers politiques corses qu’hier matin lors d’une session, Véronique Sciaretti, élue Corsica Libera, a posé une question orale sur ce dossier épineux.

La réponse publiée précipitamment sur le site de l’Assemblée de Corse et sur Corsica Infurmazione ne correspondant pas à la réalité, elle est été enlevée des deux sites. La réponse apportée en direct ce matin laisse entrevoir un peu d’espoir pour le rapprochement.

rapprochement prisonniers corses

Alors que le rapprochement n’est toujours pas réalisé pour l’ensemble des condamnés se trouvant dans les prisons continentales, que deux d’entres eux, qui ont fait une demande de rapprochement menace de faire une grève de la faim, qu’un troisième menacé de mort à la prison de la Santé à été rapproché à Moulin-Izeure dans le fin fond de la France, pour ne pas dire autre chose.

Alors qu’à la prison de Borgu, tout laisse à croire que la direction pourrie une situation afin de déclencher des incidents qui permettraient de dénoncer le rapprochement, que la jeunesse corse s’est mobilisé aujourd’hui de manière pacifique devant la sous préfecture de Corti, afin de demander ce fameux rapprochement.

Alors que les familles sont désespérées de voir les leurs toujours incarcérés loin de chez eux et que pour seule réponse, les familles ont une position fermée de Manuel Valls.

Ce matin, Paul Giacobbi, Président de l’exécutif s’est positionné pour un règlement efficace du dossier. 

En effet, il a déclaré en substance que l’éloignement carcéral est une discrimination et qu’il faut y remédier, pour lui, il parait important de se pencher sur les problèmes techniques qui font que ce rapprochement est difficilement réalisable, notamment à cause des problèmes techniques, comme le manque de place.

Sa position sur ce dossier est celle qui l’a toujours tenue, dès lors que l’on accepte le principe du rapprochement familial des détenus, celui ci doit pouvoir se faire dans des bonnes conditions.

Pour cela il souhaite que le gouvernement se penche sur la nécessité d’augmenter la capacité carcérale, il a proposé aussi d’appuyer une éventuelle demande d’entrevue de l’Associu Sulidarità avec la Garde des Sceaux, Mne Taubira, lors de sa venue. Il a proposé également que Mne la Ministre puisse rencontrer les Présidents de groupes lors d’une réunion technique qui examinera tous les cas de rapprochement non effectués.

Paul Giacobbi à réaffirmer que son rôle est de défendre les intérêts des Corses, et il a rajouter qu’il ne ferait pas  en sorte que la visite ministérielle se passe pour le mieux si des réponses concrètes ne sont pas apportées.

Par Antò Simonpoli (Corsica Infurmazione)

Lire la question de Véronique Sciaretti au nom de Corsica Libera

L’information Corse, Corsica Infurmazione