Produit CORSU E RIBELLU

X

Christine Guerrini ne siégera plus à l’Assemblée de Corse. C’est la conséquence de sa décision de ne pas faire appel de sa condamnation en juin dernier, à 18 mois de prison avec sursis et 3 ans d’inéligibilité, pour avoir détourné 150.000 euros des caisses du CRIJ, dont elle était la directrice.

RCFM corse radioDans un premier temps elle avait décidé de faire appel, et cela lui avait encore de siéger, mais le 17 octobre dernier, elle a jeté l’éponge. Toutefois sa décision ne marque pas encore la fin de cette affaire.

Elle va se poursuivre devant le tribunal correctionnel au titre des intérêts civils réclamés par le conseil d’administration du centre information jeunesse pour atteinte à son image. En revanche la carrière politique de Christine Guerrini semble terminée.

Elle devrait être remplacée par Valerie Mermet à l’assemblée de Corse. La conseillère municipale

RCFM

L’information Corse, Corsica Infurmazione