Produit CORSU E RIBELLU

X

J’assistais hier soir à l’enregistrement de l’émission « place publique » intitulée « Comment sauver la langue corse? » Trois observations me viennent à l esprit:  
1- S’il est désormais heureux que la question préalable « Faut il sauver la langue corse? » ne se pose plus, force est de constater que des résistances anachroniques font encore obstacle aux dernières chances de sauvegarde. Quand on songe que la France n’a pas encore ratifié la charte des langues régionales et minoritaires (dont le moins qu’on puisse dire est qu’elle n’est pas très engageante ou impérative), faisant cause commune avec l’ Azerbaïdjan, la Moldavie ou la Bosnie Herzégovine! Les responsables politiques ont encore du chemin à faire tant il est vrai qu’il ne suffit pas d’être convaincu mais de convaincre. Je me suis laissé moi même prendre au piège d’une droite frileuse et conservatrice lorsque je présidais le groupe à l’ assemblée de Corse…
une nouvelle corse mondoloni jean martin2- L’ École est devenue au fil du temps une cible facile pour justifier les difficultés à atteindre certains objectifs. Soyons clair, l’Ecole fait plutôt bien ce qu’on lui demande de faire. Et s’il faut aller plus loin, ce n’est pas aux services déconcentrés de l’Etat d’en prendre l’initiative. Sauf à considérer que nous disposions d’un système éducatif avec une plus grande part d’autonomie. Ce pour quoi je milite.

3- Le véritable enjeu est précisément de faire sortir la langue des bancs de l’Ecole et de promouvoir des pratiques langagières dans le champ de la société. L’officialité est de ce point de vue un outil nécessaire et peut être pas suffisant. Il s’agit d’amorcer une dynamique non contraignante d’adhésion à la langue comme vecteur de cohésion sociale et d’offrir une chance à la langue corse de ne plus être seulement « a lingua di u core »
C’est en jouant sur ces trois leviers, politique, éducatif et sociétal que l’on peut éviter le naufrage darwinien de la langue corse car « comme les civilisations les langues meurent et le gouffre de l’Histoire est assez grand pour toutes »

Blog Jean-Martin Mondoloni

L’information Corse, Corsica Infurmazione

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :