Produit CORSU E RIBELLU

X

Le mercredi 7 novembre [01h00] (www.unita-naziunale.org) : A Manca condamne l’arrestation d’Aurore Martin et sa remise à l’État Espagnol par le gouvernement français. En d’autres temps les militants politiques publics exposés à la répression dans leurs pays, la liberté d’opinion et d’expression, la protection des libertés individuelles des citoyens, étaient des principes défendues par la Gauche.

Aujourd’hui, ce gouvernement socialiste piétine ces principes fondamentaux et instaure de fait le délit d’opinion pour ses propres citoyens. Il semble également qu’il y aient deux poids et deux mesures en France puisque par le passé, même sous des gouvernements de droite, ou encore plus récemment faisant suite à des décisions de justice, l’État français n’a pas répondu favorablement à d’autres demandes d’extradition.

La personnalité d’Aurore Martin, le soutien populaire très large dont elle bénéficie au Pays Basque, sont autant d’indicateurs que de véritables militant(e)s de Gauche ne pouvaient ignorer ! Après la honte inhérente à cette arrestation, voici venu le temps de la lâcheté, ou des ministres socialistes n’assument pas le fait d’avoir livré une militante politique publique, innocente de quelques griefs que ce soit sur le territoire français.

Ils l’ont livrée à la droite espagnole, aux héritiers du Franquisme et des groupes d’assassins paramilitaires du type GAL. En aucune façon il ne peut s’agir d’une décision émanant de simples fonctionnaires appliquant le droit européen.

Il s’agit d’une décision politique qui montre la véritable nature de ce gouvernement. Aurore Martin doit être soutenue par tous le défenseurs des droits de l’homme et doit être libérée au plus vite.

 A MANCA

L’information Corse, Corsica Infurmazione

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :