Produit CORSU E RIBELLU

X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – La mission universitaire de réflexion stratégique sur l’avenir de la Corse, qui publie un rapport rédigé en avril 2011 pour le président de la république et celui du conseil exécutif, a présenté ce lundi la lettre ouverte qui accompagnera le rapport lors de son envoi à un ensemble de politiques corses et continentaux.

Et en conclusion de celle-ci, une question précise est posée aux parlementaires corses, aux présidents de l’exécutif et de l’Assemblée ainsi qu’aux présidents de groupes politiques de celle-ci, sans oublier Pierre Chaubon. « Voulez-vous inscrire la reconnaissance de la singularité de la Corse et des intérêts singuliers de son peuple dans la constitution française ». La mission y voit la possibilité de refonder la place de la Corse au regard de l’Etat.

Après avoir abordé les conclusions générales du rapport de la mission universitaire et les messages adressés aux élus, faisons un retour en détail sur le pan économique du rapport universitaire, qui préconise un changement d’économie pour aller en priorité vers la production, alors qu’aujourd’hui la balance commerciale penche trop fortement du côté de l’import.

Écoutez Jean-Baptiste Calendini, l’un des rédacteurs de ce rapport.

L’information Corse, Corsica Infurmazione

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :