Produit CORSU E RIBELLU

X
Yvan Colonna, jugé pour la troisième fois pour l’assassinat du préfet de Corse Claude Erignac en 1998, a menacé de « guerre » dans une lettre un autre protagoniste-clef de l’affaire pour qu’il témoigne en sa faveur. Ce nouvel élément a été rendu public à l’audience tard vendredi soir par le président de la cour d’assises spéciale de Paris Hervé Stéphan, qui venait de le recevoir de la police. C’est un nouveau coup de théâtre dans ce dossier criminel, le plus grave en 40 ans de violence politique en Corse. Dans cette lettre manuscrite de quatre pages en langue corse, datée du 19 décembre 2010 et publiée samedi par plusieurs médias, le berger invoque sa condamnation lors du deuxième procès de 2009 et s’adresse à Pierre Alessandri, condamné à perpétuité, pour le presser de le blanchir, sous peine de représailles. Revue de presse : http://www.humanite.fr/30_05_2011-procès-colonna-la-lettre-qui-bouleverse-tout-473238

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU