Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – 6 mars 2018 – Publié à 10h01) Professeur d’histoire à l’Université de Barcelone, Oriol Junqueras est élu député européen en 2009 où il a siégé dans le groupe Verts-ALE avec l’eurodéputé de la Corse François Alfonsi.

En 2011, élu maire de Vicenç dels Horts il démissionne du parlement. En 2012 il est élu députés de ERC (la gauche nationaliste catalane) à la Generalitat et devient chef de l’opposition. En 2016, il gagne les élections sur la liste de coalition nationaliste Junts pel Sì (unis pour le oui à l’indépendance) et devient vice-président de la Generalitat.

Les vainqueurs mettent alors en oeuvre leur programme en organisant un referendum pour l’indépendance. Malgré plus de 90% de oui sur une participation de plus de 43%, et bien que l’application du résultat soit suspendue volontairement pour permettre la négociation avec Madrid, le gouvernement espagnol engage des poursuites et le jette en prison le 2 novembre dernier avec plusieurs de ses camarades. Entre temps, de nouvelles élections imposées par Madrid confirment le résultat du référendum! Junqueras reste cependant emprisonné avec trois autres leaders.

Motif, ” rébellion ” selon les magistrats, qui ajoutent : ” aucune donnée ne permet de considérer qu’il a l’intention d’abandonner la voie qu’il a suivi jusqu’à maintenant ” ! Il est donc maintenu en prison pour ce qu’il risque de faire, et non pas pour ce qu’il a fait.

Qui doute encore des dérives dictatoriales de l’État espagnol ?

ARRITTI