Produit CORSU E RIBELLU

X

Plusieurs hommes armés sont entrés dans l’entreprise vers 18 h 45. Tandis que l’un d’entre eux tenait le gardien en respect, un autre (au moins) a aspergé les camions de combustible avant de les incendier

Désolant. À la lumière du jour, l’ampleur de l’incendie qui a ravagé neuf camions et plusieurs engins de chantier de la Seca est encore plus visible. La flotte d’engins de l’entreprise est presque en totalité détruite par le sinistre. Un feu qui, cela se savait dès les premières minutes d’intervention des pompiers, ne doit absolument rien à la malchance.

Hier matin, il était possible de reconstituer presque totalement ce qui s’était produit la veille au soir. Peu avant 19 heures, alors que la zone de la Caldaniccia est plongée dans une obscurité amplifiée par une pluie torrentielle, des hommes entrent dans l’enceinte de l’entreprise.

Ils se dirigent directement vers le local où se trouve le gardien. Ce dernier en voit deux, armés. Il est neutralisé. Tandis que l’un des hommes reste pour le tenir en respect.

 Source et suite de l’article

L’information Corse, Corsica Infurmazione

Laissez vos commentaires

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :