Produit CORSU E RIBELLU

X

(Michaël Andreani – Alta Frequenza)  Le Rinnovu Naziunali tire à boulets rouges sur le fonctionnement des commissions départementales en charge de la préservation des terres agricoles corses, créées en 2010 par la loi de modernisation de l’agriculture.

En effet, à l’occasion d’une conférence de presse tenue ce matin (mardi) à Bastia, le mouvement nationaliste affirme que, à l’inverse de leur mission initiale, qui est donc d’éviter la consommation abusive des espaces agricoles au profit de l’urbanisation, celles-ci favoriseraient ni plus ni moins la spéculation immobilière.

Exemple en Haute-Corse, selon le Rinnovu, où le préfet, via cette commission, a donné un avis favorable au déclassement de terres agricoles, à l’encontre des voix unanimes du monde agricole et des associations environnementales, concernant le PLU de la commune d’Oletta. Bien qu’ayant seulement un avis consultatif, cette entité s’avère être dangereuse et illégale pour le Rinnovu, qui demande le gel de tous les documents d’urbanisme en question, et qu’un véritable débat soit organisé avec l’ensemble des élus de l’Assemblée de Corse, à l’heure où l’île élabore son futur PADDUC.

Écoutez Paul-Félix Benedetti.

L’information Corse, Corsica Infurmazione

Laissez vos commentaires

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :