X

L’attentat qui a visé les locaux de Corse Matin à Bastia suscite l’indignation dans l’île. Un acte unanimement condamné. Au même moment, les mouvements de grogne sociale ont perturbé la distribution de plusieurs titres. Résultat, les kiosques étaient peu fournis, ce jeudi. Sale journée pour la presse insulaire. Cette nuit, un attentat a été commis contre les locaux de l’agence bastiaise du quotidien Corse-Matin, rue Campinchi. Les charges avaient été posées contre la porte d’entrée. Après deux détonations, entendues vers 1 heure du matin, un incendie s’est déclaré. Les dégâts sont relativement minimes, la vitre de la porte ayant été endommagée. Lamentable. Cet acte, qui frappe un organe de presse, a été condamné par l’ensemble de la classe politique et médiatique insulaire. La rédaction de 24 Ore et l’ensemble des équipes du journal s’indignent de cette action inqualifiable et lamentable, et a tenu à fait part aux salariés de Corse Matin de sa vive émotion et de sa solidarité.

source et suite de l’article : http://24ore.club-corsica.com/la-presse-insulaire-en-berne_19629.html

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)