Produit CORSU E RIBELLU

X

C’est « la tournure » que prend selon elle le conflit à l’Agence régionale de santé, et«les manipulations et tractations qui, depuis deux semaines, la mettent en position de spectateur et l’excluent de toute négociation sérieuse», qui ont poussé hier la CGT à s’exprimer.

Venus de différents établissements de l’île, des délégués syndicaux de la CGT santé, réunis à l’hôpital de Bastia aux côtés de Jean-Claude Graziani, secrétaire de l’union régionale du syndicat, et Antoine Mandrichi, secrétaire départemental, ont regretté que « les revendications qu’ils portent soient aujourd’hui reléguées au second plan. »

« Nous avons le sentiment que pour le gouvernement, via l’ARS, et le STC, nous ne sommes pas les bienvenus à la table des négociations. C’est pour nous secondaire,déclare Antoine Mandrichi. Ce qui nous importe est que l’on se préoccupe de la santé au sens large et c’est pourquoi nous voulons tirer la sonnette d’alarme. »

source et suite de l’article : http://www.corsematin.com/article/corse/ars-la-revision-du-coefficient-geographique-ne-peut-resoudre-seul-tous-les-problemes