X

Yvan Colonna a écrit en prison à un membre du commando, Pierre Alessandri, pour qu’il l’innocente de l’assassinat du préfet Erignac, faute de quoi il lui promet « la guerre », une lettre qui est « une erreur » mais aussi « un cri de désespoir », selon sa défense.

Rédigée en corse, longue de quatre pages, cette missive datée de décembre 2010, a été saisie dans la cellule de Pierre Alessandri et remise vendredi au président de la Cour d’assises spéciale qui juge pour la troisième fois le berger de Cargèse.

Selon des extraits révélés samedi par RTL et Europe 1, Colonna y demande à celui qu’il a considéré comme son « frère » mais qui n’est plus à ses yeux qu’une « balance », de crier « haut et fort » son innocence. Faute de quoi il promet une « guerre au procès et au dehors ».

Après son arrestation en mai 1999, comme d’autres membres du commando et leurs compagnes, Pierre Alessandri avait mis en cause Yvan Colonna, avant de se rétracter des mois plus tard.

Comme le relève un avocat de la première heure d’Yvan Colonna, Antoine Sollacaro, « c’est certainement la mise en cause d’Yvan par Pierre Alessandri qui avait le plus pesé » pour forger la conviction des enquêteurs sur la culpabilité de Colonna, parti en cavale.

source et suite de l’article : http://www.corsematin.com/article/corse/un-colonna-menacant-a-ecrit-a-un-membre-du-commando-pour-quil-linnocente

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)