X

Les points cruciaux pour l’avenir de la santé en Corse vont pouvoir être négociés. Enfin, l’action du STC aboutit après 18 jours de conflit et d’occupation de l’ARS ». C’est par ces mots qu’hier après-midi, Pierre Laffin (STC santé) saluait les avancées notables opérées au 17e jour de mobilisation. Puisque rien, jusque-là, n’avait permis de réguler le pouls d’un bras de fer sans concessions. Retour sur le film d’une journée décisive. En prenant pour point de départ, jeudi soir à 23 h. Heure à laquelle les grévistes étaient toujours dans l’attente du courrier annoncé par le préfet devant être relayé par le directeur de l’ARS. 5 h 30 hier matin : La journée débute mal sur le port d’Ajaccio. Dans le sillage de la journée précédente, les grévistes continuent leur blocage. Et pour cause : les syndicalistes du STC n’ont toujours pas reçu, de la part de Dominique Blais le directeur de l’ARS, le cadrage des négociations décidé la veille en préfecture. Hier matin, trois navires, le Napoléon-Bonaparte, le Jean-Nicoli et le Méga Express se sont ainsi retrouvés logés au même pavillon, contraints de patienter. Sans oublier, deux bateaux de croisières également en rade.

Lire la suite du compte rendu de la journée sur  : http://www.corsematin.com

Voir les reportages vidéos de France 3 Corse : http://corse.france3.fr/


à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)