X

Le sort des prisonniers basques occupe le devant de la scène ces derniers temps. Le contexte de processus de paix et la situation alarmante de certains détenus place le sujet au centre des débats, d’autant plus que les pouvoirs publics ne se prononcent pas.

Lors de la manifestation du 10 novembre prochain (initialement prévue le 13 octobre) cette inquiétude sera reflétée dans les rues de Bayonne (à 15 h 30 précise). Pendant les huit semaines qui précèdent la date butoir, les mobilisations vont se multiplier ici et là.

“L’investissement de chacun sera garant de l’obtention des résultats que nous recherchons”. Les représentants d’Herrira Gabi Mouesca et Emili Martin, accompagnés de personnes soutenant la manifestation, ont rappelé la mobilisation prévue samedi prochain devant la prison de Villefranche-sur-Saône (Rhône).

La semaine suivante, le dimanche 30 septembre, le derby de rugby d’Anoeta sera le prétexte pour une “mobilisation importante” aux portes du stade.

Le 13 octobre, Herrira portera les revendications en faveur des prisonniers au sommet de La Rhune, à travers une marche. Enfin, le 3 novembre, les portraits des prisonniers seront placés au bord des routes.

Le mouvement en faveur des prisonniers a prévenu que la liste des mobilisations peut s’allonger avec des initiatives locales. Un autre type de liste, celle des personnalités soutenant la manifestation du 10 novembre, sera rendue publique, par ailleurs, dans les jours à venir.

L’actualité des prisonniers sera traitée sur les ondes avec la nouvelle émission hebdomadaire Herrira zuzenean. Les radios d’expression basque Euskal Irratiak la diffuseront, dès cette semaine, les vendredis à 19 h 30. Une rediffusion est prévue les samedis à 12 h 40.

Goizeder TABERNA

*Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)