X

Au beau milieu des passes d’armes de ces derniers jours entre le conseil général, le gérant de la société Primo, la communauté d’agglomération et la chambre de métier, le maire de Sarrola et conseiller général Alexandre Sarrola aurait presque du mal à faire entendre sa voix. Le projet d’aménagement de la zone d’activités de Sarrola-Carcopino a déjà fait couler énormément d’encre. Et engendrer des prises de position pour le moins tranchées.

Alexandre Sarrola préférerait bien sûr que les esprits reviennent à un peu plus de sérénité. D’autant que, de son point de vue, ce projet XXL (logements, équipements publics, magasins, bureaux et structures de loisirs) constitue un levier de développement inespéré pour la commune et sa population.

« En bannissant tout esprit polémique et en conscience, je considère que ce projet est bénéfique pour la commune de Sarrola-Carcopino, bien sûr, mais aussi pour les autres communes de la vallée de la Gravona et l’ensemble de la région ajaccienne, plaide-t-il. Au-delà des considérations commerciales, chacun peut percevoir aujourd’hui qu’il s’agit en corollaire de concevoir un nouvel aménagement du territoire alliant développement économique et social.

Suite et source de l’article

*Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)