X

On pouvait s’y attendre. La polémique concernant le projet d’aménagement de Sarrola-Carcopino a fini par gagner les rangs du conseil général.  On pouvait s’y attendre. La polémique concernant le projet d’aménagement de Sarrola-Carcopino a fini par gagner les rangs du conseil général.

Notamment depuis vendredi et la décision de la commission départementale d’aménagement commerciale (CDAC) d’autoriser, pour la seconde fois, la création de 45 000 m2 de magasins aux portes d’Ajaccio. Ce jour-là, le président de la chambre de métiers et adjoint au maire d’Ajaccio François Gabrielli n’avait pas été tendre avec le vote (positif) du représentant du conseil général au sein de la commission, Stéphane Vanucci.

Ce projet, porté par la société Primo, prévoit l’aménagement, dans la zone d’activité de Sarrola-Carcopino, d’un ensemble composé notamment d’un vaste centre commercial, de 926 logements, de bureaux et d’équipements publics.

 

Suite et source de l’article de Corse Matin

*Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)