X

L’agence Corse-Matin mitraillée ce nuit. « Ces intimidations sont irrecevables et ne changent rien à notre façon de traiter l’information ». C’est la réaction ce matin de Roger Antech, le directeur régional de Corse Matin après le mitraillage dans le courantv de la nuit de l’agence de Bastia.

C’est un de nos confrères qui, en prenant son service ce matin a constaté que la devanture de l’agence avait essuyé des tirs. 7 impacts de balles ont été relevés sur la baie vitrée. Ce n’est par ailleurs pas la première fois que Corse Matin subit pareil sort.

En Mai 2011, les locaux bastiais de Corse Matin avaient déjà été la cible d’un attentat. Un mitraillage vivement condamné ce matin par la section corse du syndicat national des journalistes qui indique dans son communiqué que « ceux qui pensent que la liberté de la presse peut se museler par des actions violentes se trompent ».

La SNJ qui apporte son soutien total aux journalistes de Corse Matin et à tous les personnels du journal.

Autre condamnation : celle de jean François Baccarelli, chef de file de l’alliance écologiste, selon lequel cet acte primaire atteint la liberté d’expression de la population corse.

*Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)