X

Les détenus de Borgu, parmis lesquels les prisonniers politiques, vous prie d’insérer: Faisant fi des préconisations du Ministère de tutelle, la Direction et une frange du personnel du Centre Pénitentiaire de Borgu viennent de prendre des dispositions qui entament indubitablement les liens familiaux et amicaux.

Le placement des distributeurs de boissons et de friandises dans le hall d’accueil des visiteurs à pour seul but d’imposer à ces derniers l’achat des denrées susnommées puisque l’accès à ce local nous est formellement interdit. En nous refusant la possibilité d’offrir le strict minimum à nos hôtes, c’est notre condition de père, de fils, d’epoux, de frère, d’ami qui est littéralement bafoué. En outre, il est à signaler que cette mesure est parfaitement discriminatoire puisque dans les autres établissements pour peines, les dits distributeurs sont librement accessibles aux détenus et aux visiteurs durant toute la durée du parloir.

C’est donc en toute légitimité que nous demandons le placement des distributeurs dans l’enceinte des parloirs, assorti d’un accès libre et total, ainsi que la mise en vente de jetons par l’entremise des bons de cantine. La fin de non-recevoir opposée par la Direction est ressenti comme un affront étant donné que nos requêtes sont techniquement réalisables et qu’elles ne nuisent en rien au bon fonctionnement de l’établissement.

Face à l’intransigeance de l’Administration Pénitentiaire et forts de notre détermination, nous avons décidé de mener des actions pacifiques en boycottant les parloirs et les cantines.

Les détenus de Borgu

*Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)