X

Mercredi 12 septembre 2012 [www.unita-naziunale.org] (07h00) : Enfin une bonne nouvelle pour la Corse. Ni les gouvernements successifs, ni les divers exécutifs de l’Assemblée de Corse depuis trente ans n’ont su apporter le moindre début de réponse aux problèmes de transports intérieurs et extérieurs de la région. Au contraire ils n’ont fait qu’aggraver des maux vieux de cent ans.

Contre vents et marées la Corse reste amarrée au port de Marseille, accrochée aux wagons du trenu di Bastia et dirigée par un gouvernement qui refuse de gouverner quelle que soit sa couleur. Dans quel pays aurait-on accepté de dépenser 300 millions d’euros pour un train qui ne sert à rien. Le projet initié par Baggioni et réalisé par Santini engageait-il Giacobbi ? Qui aurait pu raisonnablement se laisser bloquer sans mot dire par une grève de 50 ans ?

Les exécutifs de droite l’ont fait, celui de gauche semble décidé à le faire avec le soutien (ou l’ordre) des gouvernements de gauche comme de droite ! Les Corses ont, semble-t-il, trouvé un allié : le tribunal européen a jugé non conforme au droit européen les aides colossales attribuées essentiellement à la SNCM.

Bonne nouvelle enfin ! Les lobbies n’ont sans doute pas dit leur dernier mot. A quand des audits sérieux sur tous les appels d’offre ? La suite au prochain numéro…

J.Faggianelli

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)