X

Un des cinq hommes condamnés pour l’assassinat du préfet de Corse Claude Erignac en 1998 a confirmé jeudi à la cour d’assises de Paris le nouveau récit d’Yvan Colonna pour tenter de démontrer son innocence. Selon cette nouvelle version, apparue cette semaine au cinquième procès de l’affaire, Yvan Colonna avait été contacté pour faire partie du groupe de tueurs mais avait refusé, ce qui avait suscité un sentiment de rancune amenant ensuite les auteurs du crime à le mettre en cause à tort. Pierre Alessandri, déjà condamné à perpétuité pour le meurtre, a confirmé ce récit à la barre. « Il était au courant, on l’a sollicité pour faire partie du groupe mais il n’a pas souhaité participer. Il y avait une rancune contre Yvan Colonna », a-t-il dit. Comme trois autres protagonistes, Pierre Alessandri avait d’abord accusé Yvan Colonna à partir de mai 1999, avant de se rétracter en octobre 2000.

Revue de presse : http://www.corsematin.com/article/corse/un-condamne-de-laffaire-erignac-conforte-colonna

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)