X

Scission au sein du parti indépendantiste Corsica Libera. Le Rinnovu ne fait plus partie de Corsica Libera. Dans un texte rendu public le 5 septembre, le Rinnovu écrit « constater avec regret que l’expression de son courant n’est plus possible au sein de la structure ». Un groupe de militants du parti indépendantiste corse Corsica Libera appartenant à l’aile gauche de ce mouvement et en désaccord avec la direction a annoncé jeudi faire scission.

« Nous ne pouvons que constater avec regret que (…) l’expression de notre courant n’est plus possible au sein de la structure, et ce, quelles que soient nos propositions récentes: constitution d’une tendance d’idées ou fédéralisme de structures », ont déclaré ces militants du groupe Rinnovu Naziunali (Renouveau national). Présenté comme l’aile gauche du parti, le Rinnovu, qui avait contribué à la création de Corsica Libera, a indiqué dans un communiqué que la scission était prévisible depuis une assemblée générale du parti en février.

Sept des huit représentants du Rinnovu au sein de l’exécutif de 21 membres de Corsica Libera s’en étaient retirés en mai, estimant ne plus pouvoir s’y exprimer et laissant prévoir une prochaine scission dont les prémices étaient apparus il y a plus d’un an, après l’assassinat d’un militant nationaliste. Certains dirigeants du Rinnovu avaient assisté, en août, aux journées internationales de Corte, mais leurs dirigeants n’avaient pas participé aux débats. « Militants de la cause nationale corse et fondateurs de la démarche Corsica Libera, nous demeurons fidèles aux principes, valeurs et objectifs politiques définis en février 2009 lors du congrès de la refondation (…). Le principe d’un mouvement pluraliste à tendances avait alors été acté, tout comme le renouveau des pratiques et des hommes », est-il indiqué dans le communiqué.

Pour le Rinnovu Naziunali, « cette dynamique nouvelle et salutaire approuvée par 10% des électeurs (aux élections territoriales de 2010, ndlr) a suscité un espoir au sein de notre peuple (et) nous restons pour notre part liés par cet engagement validé par les urnes. » Regrettant que Corsica Libera « n’ait jamais permis véritablement la fusion », le Rinnovu prend acte de la décision de l’actuel exécutif du parti « de considérer (ses) militants et sympathisants comme séparés de fait ». La formation nationaliste a annoncé qu’elle organiserait désormais ses débats et actions politiques séparément et que Paul-Félix Benedetti, membre du groupe de quatre élus de Corsica Libera à l’Assemblée de Corse, y serait son représentant officiel. (Source: AFP)

Source et reportage vidéo de FRANCE 3 CORSE

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)