X

Malgré un handicap de poids et de taille importants, François Santoni, dix huit ans, pratique le karting depuis dix ans. Après avoir fait ses gammes en Rotax, il a intégré, depuis la saison dernière, la catégorie KZ2 où il ne cesse de s’illustrer.

Engagé en championnat de France 2012, où ses résultats sont honorables, il rêve toujours de gloire et participera, le 30 août, aux championnats du monde, à Sarno…

Il aurait fait un excellent basketteur, un très bon gardien de but de football, de hand, voire un as du saut en hauteur. Pourtant, le jeune François Santoni, 18 ans, 1,91m, plus de 80 kg a choisi le karting pour s’exprimer. Une discipline qui nécessite un centre de gravité le plus bas possible et donc un poids léger et une taille basse.

Un talent précoce

Mais, la passion n’a pas de limites. Une passion née, tout jeune chez cet Ajaccien, originaire du Taravu, qui, dès l’âge de huit ans, est monté, pour la première fois, sur un kart parce qu’il n’avait pas l’âge requis pour conduire une voiture. « Il s’est retranché sur le kart, se souvient son père (et conseiller), Joseph, au départ, comme un simple loisir, puis, nous avons rapidement décelé ses qualités.. » Malgré son gabarit, François va s’accrocher et rouler au milieu d’adultes jusqu’à 12 ans.

Suite et source de l’article

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)