Produit CORSU E RIBELLU

X

La CGT et la philosophie : demandez le programme ! Contrairement aux idées reçues, les représentants de la CGT résidant en Corse ne défendent pas que les « travailleurs », ils défendent aussi les automobilistes ! Il est vrai que dans les urnes corses, les voix de ceux-ci sont bien plus nombreuses que les voix de ceux-là.

« Le gouvernement a mis en œuvre une baisse. La CGT demande donc  que la CTC engage comme le fait l’Etat, une concertation au niveau régional… Afin qu’une baisse au moins équivalente soit effective pour la Corse » (Corse matin du 31 août). Ce qui voudrait dire, si les mots ont un sens, que la CTC déciderait une mesure propre à la Corse et à sa vie quotidienne pendant que Paris s’occuperait seulement de l’hexagone.

Encore faudrait-il pour cela que la CTC détienne un véritable pouvoir politique qui la placerait au-dessus du préfet de région et lui confèrerait un authentique statut d’Assemblée de Corse. Ce qui contraindrait les Corses à « philosopher sur une nouvelle évolution institutionnelle » ce qu’apparemment la CGT refuse obstinément…

On voit dans quel abîme de contradictions se trouvent plongés nos camarades de la grande centrale ! Défendre les travailleurs corses et les intérêts du port de Marseille, le droit commun et le droit à la différence, quand on vous dit que la Corse rend fou !

Ghjacumu faggianelli