Breaking News

#Corse @Sulidarita « Trois prisonniers politiques rapprochés, trois patriotes poursuivis par l’appareil répressif »

(Unità Naziunale – 28 février 2018 – publié à 14h48) Les nouvelles sur la répression politique en corse se sont télescopés en quelques heures.

3 prisonniers politiques ont été rapprochés dans le droit fil des rapprochements au cas par cas de l’Etat Colonial, deux anciens prisonniers politiques tiendront une conférence de presse pour dénoncer l’acharnement répressif à leur encontre, un jeune patriote corse, militant de la lutte de libération nationale a été condamné pour refus d’adn.


Sur ces sujets, l’Associu Sulidarità est la première à réagir, voici le communiqué :

L’ Associu Sulidarità se félicite, du rapprochement de trois prisonniers politiques, Pascal Pozzo di Borgo, Antoine Pes et Cédric Courbey, à la prison de Borgo.

«  »DES RAPPROCHEMENTS DANS LE CADRE DE LA LOI UNIQUEMENT » » 

Jusqu’alors en détention provisoire en région parisienne, ils ont été transférés entre le 23 et le 28 février. Cette bonne nouvelle ne doit pas être considérée comme une avancée politique, elle n’est que la stricte application de la loi et le respect des engagements présidentiels.

Elle est aussi le résultat de la mobilisation populaire et de l’opiniâtreté des élus nationalistes.

Le combat pour le rapprochement des prisonniers politiques continue et se poursuivra sans faiblir au cours des mois à venir car beaucoup manquent à l’appel, dans l’attente d’un vote d’une loi d’amnistie scellant le processus d’apaisement,préalable à un règlement global de la question corse.

«  »CONFERENCE DE PRESSE CONTRE LA RÉPRESSION FINANCIÈRE«  »

Dans le même temps, deux anciens prisonniers politiques, Patrice Lepidi et Jean Marc Dominici sont victimes d’un véritable acharnement judiciaire. En effet l’état français leur demande de régler sous 30 jours la somme de 58000€ suite à l’arrêt de la cour d’assises de Paris spécialement constituée.

Sulidarità dénonce la double peine que l’état français voudrait leur infliger. une conférence de presse est prévue sur ce sujet le Vendredi 02 mars à 14h devant l’Hôtel des Impôts de Bastia.

Nous appelons l’ensemble de nos militants et sympathisants et plus largement le peuple corse à y participer, afin de mettre fin à ce véritable racket politico-judiciaire et exiger des délais de paiement.

«  »CONDAMNATION POUR REFUS D’ADN » »

De même, notre ami et jeune militant Jean Paul Zani a été hier condamné, pour avoir refusé de donner son ADN, à 750 euros d’amende par le tribunal de correctionnel de Bastia.

L’Associu Sulidarità refusant le fichage d’individus, restera vigilante concernant les suites données à cette affaire.

Piu chè mai basta à a RIPRESSIONE

ASSOCIU SULIDARITÀ
28 février 2018

(Intertitre de la rédaction)

 

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: