#Corse – PAC 2014 – L’agriculture paysanne au cœur du développement rural

Pour VIA CAMPAGNOLA, le développement rural doit accompagner des systèmes de production plus soutenables, œuvrer à la relocalisation des productions et compenser les disparités géographiques, climatiques, pédologiques entre les territoires.

Face à la spécialisation des territoires agricoles et à la concentration des exploitations, VIA CAMPAGNOLA réclame la relocalisation des productions, de la transformation et de la commercialisation. Pour favoriser l’emploi et un milieu rural vivant, la politique de développement rural doit promouvoir l’agriculture paysanne par des soutiens ciblés et une recherche adaptée.

Le volet « développement rural » (appelé « 2e pilier ») de la politique agricole commune a été mis en place en 1999 pour compléter le 1er pilier, c’est-à-dire la politique de soutien des marchés et les paiements directs. Sa vocation est d’améliorer la compétitivité de l’agriculture et sa multifonctionnalité1, promouvoir la préservation de l’environnement et le développement des territoires. Force est de constater que cette politique n’a pas atteint ses objectifs. Les impacts de l’agriculture sur l’environnement n’ont pas diminué : notamment, la qualité des eaux reste préoccupante. La spécialisation, la concentration et la simplification de l’agriculture nuisent au dynamisme social et économique des territoires, et à la sauvegarde des paysages.

Le 2e pilier doit financer la compétitivité des structures artisanales ou paysannes et non la compétitivité industrielle. Son rôle n’est pas de corriger les dérives du 1er pilier, ni d’accompagner l’intensification de l’agriculture et la désertification des territoires. Aucun système assurantiel ne peut être financé dans le cadre du développement rural puisqu’il n’y contribue pas.

La politique de développement rural nécessite :

La mise en place de programmes globaux favorisant des systèmes respectueux de l’homme et de son environnement plutôt que des mesures ponctuelles,

Le soutien aux productions, marchés et ateliers de transformation locaux,

La mise en place de normes d’hygiène adaptées à l’agriculture paysanne (normes fermières)

Le soutien aux zones défavorisées,

Un soutien spécifique aux petites fermes,

Une recherche au service des pratiques paysannes locales.

L’agriculture paysanne est compétitive, créatrice d’emploi et multifonctionnelle. Elle doit donc être au cœur du développement rural.

 

VIA CAMPAGNOLA

1 Multifonctionnalité : fonction de production, de préservation des paysages et de l’environnement, de dynamisme social et économique des territoires.

Paul-André FLUIXA

Pour Via Campagnola

Syndicat Agricole Corse

Affilié à la Confédération Paysanne

Campu Vechju 20230 Linguizzetta

viacampagnola@aol.com

www.viacampagnola.com

http://viacampagnola.blog.mongenie.com/

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: