Produit CORSU E RIBELLU

X

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Dans un communiqué de presse, Marcel Istria et Didier Maranelli, prisonniers politiques incarcérés à Borgu, font état une nouvelle fois de leur désapprobation quant au téléfilm « Les anonymes, ùn penghjite micca », portant sur le commando Erignac.

Une communication qui intervient suite à un événement récent. En effet, « malgré la polémique suscitée autour de ce film en Corse, un des comédiens n’a rien trouvé de mieux que de venir parader sous nos fenêtres. Metteur en scène d’une pièce de théâtre, il n’a éprouvé aucun scrupule à jouer celle-ci dans l’enceinte même du Centre Pénitentiaire de Borgu, sachant pertinemment que nous étions présents dans cet établissement ».

Les deux hommes poursuivent ainsi : « n’ayant pu se tenir sans le consentement de la Direction et du Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation de l’établissement, cette représentation tend à démontrer que l’Etat et ses officines, ont une fois de plus décidé de verser dans la provocation ».

Et de conclure que « si artistiquement parlant, il est difficile de mettre des limites à la provocation et à la dérision, humainement parlant la patience à ses limites ».

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :