X

Après le blocage des dépôts pétroliers de la Marana et du vaziu, le STC poursuit le durcissement de son action dans le conflit de l’ARS. Dans le cadre du préavis de grève qu’il avait déposé la semaine dernière, il organise aujourd’hui une grande journée d’action dans public comme dans le privé, qui sera marqué par un rassemblement à 10 heures devant les bâtiments de la CTC à Ajaccio. Journée d’action qui devrait s’accompagner d’un certain nombre de débrayages dans différents secteurs, et d’actions sur le terrain, peut être sur les ports et les aéroports. Actions dont on a donc eu un avant gôut hier, mais où le syndicat nationaliste a toutefois décidé de desserer son étreinte en haute Corse. Après des contacts avec les socio professionnels, il a décidé en milieu d’après midi, de lever le blocage du dépôt pétroilier de la Marana, en revanche il a maintenu le blocage du Vaziu. En parallèle à ces actions, le syndicat natioanliste a comme les autrtes organisations engagées dans le conflit avec l’ARS, rencontré le préfet de Corse. Tous réclament l’ouverture de négociations dont l’état et la CTC seraient partie prenante. Seul point de divergence, le STC ne veut plus du directeur de l’ARS, un point de vue que ne partagent CFDT et CGT. Pour elles, l’important est d’avoir en face un interlocuteur disposant d’un réel mandat pour négocier et sortir de cette situation. (RCFM)

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)