X
bre(Unità Naziunale – 27 février 2018 – publié à 10h28) Olivier Le Clainche alias « Kendal Breizh » avait 41 ans. Il était le frère de Bruno, fidèle ami d’Arritti et militant de la cause bretonne comme il l’était lui-même. Il est mort sous un bombardement de l’armée turque qui a envahi le territoire kurde d’Afrine sur le sol syrien, afin « d’éliminer » les YPG, combattants et combattantes kurdes de Syrie, homologues de ceux du PKK qui regroupe les Kurdes de Turquie. Olivier s’était engagé comme volontaire dans leurs rangs. La nation kurde a vu son destin basculer avec les guerres d’Irak et de Syrie menées pour éradiquer le terrorisme de l’Etat Islamique. Quand l’Etat Islamique a pris son essor en Irak, les forces kurdes ont tenu bon quand tout l’arsenal de l’armée irakienne en déroute tombait entre les mains de Daech. C’est dans les territoires montagneux qu’ils contrôlent que les minorités persécutées par Daech, Yézidis, Chrétiens d’orient, etc… ont trouvé refuge. En Syrie, Daech a récupéré à son compte une bonne part de la révolte contre la dictature de Bachar El Assad, tandis que les Kurdes ont en Syrie aussi fait preuve de leur formidable capacité de résistance et de combat. C’est même dans leur région du Rojava, à la frontière entre Syrie et Turquie, qu’a eu lieu le fait d’armes le plus glorieux de la résistance à l’Etat islamique, à Kobané, sous le regard des envoyés spéciaux des médias du monde entier qui stationnaient à quelques kilomètres des combats en territoire turc. Dans la résistance contre le fanatisme islamiste, les Kurdes ont alors pris le premier rang, et gagné la reconnaissance de leurs forces armées dans la coalition formée autour des Etats Unis et de leurs alliés occidentaux. Depuis sa frontière limitrophe, la Turquie d’Erdogan a multiplié les messages d’hostilité à cette nouvelle réalité politique des forces kurdes, notamment en Syrie. Le plus spectaculaire avait été la passivité calculée des forces turques positionnées à quelques centaines de mètres à peine quand les habitants de Kobané étaient menacés d’un massacre collectif. Puis lors des batailles de Raqqa et de Mossoul, où les forces kurdes ont été déterminantes, la Turquie a voulu s’interposer à nouveau. Mais la lutte contre Daech était en cours et ne pouvait souffrir aucune entrave de la part d’un « allié » de la puissance américaine. C’est depuis que la victoire sur Daech est acquise

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet