X

L’interpellation des élus de Piana par l’association U Levante, pour dénoncer le projet de plan local d’urbanisation de la commune, entraîne une réponse cinglante de la part d’Aline Castellani, vice-présidente de l’assemblée de Corse et maire de Piana, ainsi que de Nicolas Alfonsi, sénateur et premier vice-président national du Conservatoire du littoral, 1er adjoint chargé de l’urbanisme :

« La commune de Piana est dotée depuis 1992 d’un POS toujours en vigueur. L’urbanisation d’Arone avait fait l’objet, à l’époque, en conseil des sites, d’un vote à l’unanimité. Elle a entamé, à la demande de l’Etat, la révision du POS et l’élaboration d’un nouveau PLU compte tenu des difficultés d’application de la loi littoral. Ce document vient d’être arrêté par le conseil municipal et adressé aux services de l’Etat et aux personnes associées.

« Dès lors, la « charge » prématurée de la présidente d’U Levante, semblant obéir à des motifs plus obscurs que le souci de défense du littoral, est à la foi inélégante, outrancière, et truffée de contrevérités. Qu’on en juge ! Dès l’arrêté du PLU par le conseil municipal, le document a été adressé à sa demande a U Levante. C’est bien volontiers que nous avons reçu deux représentants du bureau.

Suite et source de l’article de Corse Matin

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)