RCFM corse radio
 
X

La Corse malade de ses hôpitaux ? Avec un coup de gueule de la CFDT Santé. Le syndicat demande des comptes auprès du directeur de l’ARS, concernant la désignation d’un directeur pour l’hôpital de la miséricorde.

Une vingtaine de membres du syndicat s’était hier invité a une réunion avec le directeur de l’agence régionale de santé. Plusieurs points évoqués … la suppression envisagée de 5 postes dont trois sages femmes au sein du service maternité, la cfdt aurait obtenu des garanties mais, et de manière plus large, le syndicat s’inquiète du devenir des projets de l’hôpital d’Ajaccio, et en l’absence d’interlocuteur au sein de l’établissement, après le départ récent du directeur, la cfdt attend des engagements du côté de la tutelle.. A l’hôpital de Corti, les médecins parlent de régression, à propos de la future organisation de l’accueil médical d’urgence. L’agence régionale de santé, propose que ce soit un généraliste qui assure la prise en charge des 6500 personnes qui annuellement poussent la porte de l’hôpital.

A charge pour le praticien d’orienter le patient vers son collègue urgentiste si le cas est trop délicat à traiter ou dépasse ses compétences. C’est une régression estime le président de la commission médicale le docteur Paul Venturini. Les patients qui vont à l’hôpital ne viennent pas pour voir un généraliste surtout pour des cas graves. Il faudra aussi recruter des médecins généralistes pour assurer la garde tout l’année 24 heures sur 24, et la rémunération d’un médecin, qu’il soit généraliste ou urgentiste est identique précise encore le docteur Venturini.

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)