X

Joseph Versini, condamné à quinze ans de réclusion pour l’assassinat du préfet … et mis en liberté conditionnelle en août 2008, avait mis en cause Yvan Colonna lors de sa garde à vue en mai 1999. Il ne s’était rétracté qu’à son procès, en 2003. Hier, il a été le deuxième membre du commando Érignac à évoquer la rumeur ayant désigné Yvan Colonna comme un « informateur » pendant l’instruction sur l’assassinat du préfet, assurant que c’était la raison pour laquelle il avait mis quatre ans à rétracter ses mises en cause du berger. « Stratégie concertée » Devant la cour d’assises spéciale de Paris qui rejuge Yvan Colonna, cet exploitant agricole de 53 ans a réaffirmé que l’accusé « n’a jamais fait partie du groupe des anonymes », responsable de l’attaque de la gendarmerie de Pietrosella en septembre 1997, et de l’assassinat du préfet le 6 février 1998 à Ajaccio.

Revue de presse : http://www.lavoixdunord.fr/France_Monde/actualite/Secteur_France_Monde/2011/05/26/article_joseph-versini-evoque-a-son-tour-la-rume.shtml

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)