X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Le comité de suivi de la Fédération Française de Football concernant les commémorations autour de la catastrophe de Furiani s’est réuni hier (mercredi) à Paris. Et pour le collectif des victimes, les sentiments sont très mitigés.

En effet, si les membres du comité ont retenu l’idée d’une journée de sensibilisation des jeunes aux valeurs du sport autour du 5 mai de chaque année, et ont lancé l’idée d’une bourse « 5 mai 1992 » pour les doctorants effectuant des travaux sur la problématique du football, on peut dire que la proposition de bannir la date du 5 mai du calendrier du football français suscite un véritable blocage chez certains intervenants. Le représentant de la Ligue de Football Professionnel s’est ainsi opposé à cette proposition, émettant l’idée de ne pas faire jouer les clubs corses, et seulement les clubs corses le 5 mai.

Le collectif s’est ainsi opposé à cette proposition, qui pour selon eux « laisse à penser, une nouvelle fois, que la tragédie de Furiani est un événement corso-corse et non un drame national. ». Une dernière réunion est prévue le 4 septembre prochain, avant qu’une liste de propositions soit rendue le 11 septembre au comité exécutif de la Fédération, mais la position du collectif des victimes est claire, la sacralisation totale du 5 mai leur semble indispensable.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – U cumitatu di seguitu di a Federazioni Francesi di Ballò nant’à i cumemurazioni inghjiru à a catastrofa di Furiani s’hè adunitu arimani (marcuri) in Parighji. È pà u cullettivu di i vittimi, i sintimi sò assai mischjati. In fatti, s’è i membri di u cumitatu ani ritinutu l’idea di una ghjurnata di sinsibulisazioni di i ghjovani à i valori di u sport inghjiru à u 5 di maghju d’ogni annu, è ani lanciatu l’idea di una borsa « 5 di maghju di u 1992 » pà i dutturanti fendu travaghji nant’à a prublematica di u ballò, si pò dì chì a pruposta di caccià a data di u 5 di maghju di l’almanaccu di u ballò francesi crea un veru blucchimi pà certi intarvinanti.

U raprisintanti di a Lega di Ballò Prufessiunali s’hè uppostu in fatti à issa pruposta, ammintendu l’idea d’ùn fà micca ghjucà i squadri corsi, è solu i squadri corsi u 5 di maghju. U cullettivu s’hè uppostu à issa pruposta, chì pà contu soiu « laca pinsà, torna una volta, chì a catastrofa di Furiani hè un avenimentu corso-corsu è micca un drama naziunali’. Un’ultima riunioni hè privista pà u 4 di sittembri, nanzi chì una scheda di pruposti sighi resa l’11 di sittembri à u cumitatu esecutivu di a Federazioni, ma a pusizioni di u cullettivu di i vittimi hè chjara, a sacralisazioni tutali di u 5 di maghju li si pari indispinsevuli.

 

DOSSIER FURIANI 92

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)