X

La Cour de cassation a annoncé mercredi le rejet du pourvoi d’Yvan Colonna, dont la condamnation à la réclusion à perpétuité pour l’assassinat du préfet de Corse Claude Erignac devient ainsi définitive. Il y a deux ans, la haute juridiction, qui se prononce sur la forme et non sur le fond des dossiers dont elle est saisie, avait annulé sa première condamnation en appel pour un vice de procédure.

Et maintenant, la cour européenne?

Yvan Colonna avait donc été jugé une troisième fois et le 20 juin 2011, il était de nouveau condamné à perpétuité pour l’assassinat de Claude Erignac, le 6 février 1998 à Ajaccio, et pour l’attaque quelques mois plus tôt de la gendarmerie de Pietrosella (Corse-du-Sud), où l’arme du crime avait été dérobée.

Cliquez ici !

Le berger de Cargèse, qui n’a jamais cessé de clamer son innocence, est incarcéré depuis la fin août 2011 à Toulon (Var), après avoir passé huit années à Fresnes (Val-de-Marne). Lors de l’audience de cassation du 21 juin, son avocat, Me Patrice Spinosi, avait plaidé six motifs de cassation, tandis que le parquet général recommandait un rejet du pourvoi. Me Spinosi avait prévenu que si la Cour de cassation entérinait la condamnation de Colonna, sa défense en appellerait à la Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH), une procédure qui pourrait cependant prendre « quatre à cinq ans ».

Source et suite de l’article

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)