X

Le Mercredi 11  juillet 2012 [11h40] (www.unita-naziunale.org) :  Le grand bond en arrière. Celui qu’essaie d’effectuer notre gouvernement croupion en essayant de convaincre les cochons de payants corses de l’incroyable chance qu’ils auraient si les 3% de grévistes du port autonome de Marseille acceptaient d’étendre leurs compétences illimitées au port de Toulon.

Rappelons que cette stratégie de la grève « écossaise » commença il y a 50 ans , au XXème siècle. C’était,croyait-on, le bon temps de la décolonisation. Étrange bégaiement de l’Histoire, car depuis lors on tente de recoloniser, la Corse par exemple ! And the winner is : toujours le même, le lobby marseillais.

En situation de monopole sur l’Algérie de papa, voilà une rente de situation qu’il aimerait voir perdurer sur l’un des vestiges de l’Empire, avec la fervente bénédiction des représentants du Parti Communiste Français en Corse.

Du moins le débat est-il, cette fois-ci, véritablement lancé : entre l’archaïsme de la situation et l’aspiration quasi unanime de Corses à la modernité, l’avenir devrait nous en apprendre un peu plus sur l’intérêt que porte à la Corse nos bachagas…

Jacques Faggianelli [Billet d’HuMeuR]

 Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)